Archives mensuelles : novembre 2013

Rom & Coca Cola

En tas sur le trottoir

Une jeune femme déguenillée

Réclame sans espoir

D’une main et d’un regard appuyés

Un peu de picaillon

Accroché à son téton un morveux

S’active à la succion

Je les frôle et j’ignore leurs yeux

Expression de mes peurs

A la vue de l’hideux spectacle de la misère

A la fragrance du malheur

Tant le confort me semble éphémère

Je feins l’indifférence

J’accélère le pas j’étouffe la révolte

Face à l’injustice de la naissance

Et les déterminants qui s’y récoltent

Et moi au dernier soir

Seul dans mon lit que vais-je réclamer

Un supplément d’histoire ?

La présence rassurante de ceux que j’ai aimés ?

Qu’une main généreuse pousse la morphine ?

Mais qu’ai-je offert à ces gueux

Mes semblables souillés par la crasse et la vermine ?

Juste une ombre sans cœur ni yeux

Rom & Coca

Publicités