Archives mensuelles : mai 2014

Europeine

 

Et oui, elle peine, elle nous vante la démocratie, surtout quand il s’agit de renouveler les représentants de son assemblée souveraine. Alors ils croisent le verbe les champions de la rhétorique sur les chaines télé et les ondes hertziennes, les pour, les contre, et nous les renouvelons, alternons les uns et les autres et réciproquement, pour la énième fois, indéfiniment.

Comme elle monte la sourde plainte des peuples, elle feint la migraine, et nous assène ses traitements au trinitrotoluène, dynamite les services publics et les contrats sociaux.

Elle défend ses thèmes, la paix, ses marchés libérés qui signent le « molysmocène », les frontières aux replis indigènes, sa banque autonome à la dégaine « golden bloc », le droit et la normalisation qui de remèdes deviennent gangrène.

Elle préfère les états, cette chienne païenne, fabriques à consommateurs, qui imposent la rigueur, ces états qui tondent la laine sur le dos de leurs pauvres et de leurs classes moyennes.

L’Europe se met en scène, déploie le tapis rouge de la haine, mais surtout, elle nous lasse et il se peut que beaucoup s’abstiennent.

 

Lomalenver au bord de l’insurrection