Archives mensuelles : avril 2012

République ta mère

Sur le fronton de ma mairie

S’étale un vieux slogan noirci

Il n’éclaire plus ma Nation

Réduite à la consommation

 

Pour les élus de l’abondance

Pour les exclus de la finance

Les idéaux sont fatigués

La liberté c’est le marché

 

L’illusion de l’égalité

Pour le citoyen usagé

Solidaire des déficits

Condamné aux trois-huit

 

L’absence de fraternité

Qui morcelle la société

Refuse la diversité des couleurs

Entretient la haine et la peur

 

Sur le fronton de ma mairie

S’étale un vieux slogan moisi

Eclaire-t-il encore nos raisons

Et nos consciences en fenaison ?

 

Je rêve d’une terre enfin nation,

Des biens une juste répartition,

Du refus des effets de la naissance

Et de la célébration des différences

 

D’élus, qui au Je, préfèrent le Nous

Se gardent de comportements voyous

Et s’activent en fiers domestiques

Sous les ors de la République

 

 

 

 

Publicités