Archives mensuelles : décembre 2010

Evénements d’hivers



Noël se prépare à la fête

Alpha d’une religieuse quête

Noël se met en scène

Sous des feux halogènes

Noël fait cracher les pépètes

Pour nourrir la croissance

Au prétexte de la naissance

Quand le plaisir cède au devoir

D’offrir et de recevoir

Noël indéfiniment se répète

En écho des souvenirs de l’enfance

Du plaisir des cadeaux en abondance

Ou du chaos de leur absence

Noël nous en met pour perpète

Quand nos panses bientôt saturées

De mets savoureux peinent à digérer

Et que nous nous couchons écœurés

Noël se prépare à la fête

Réunit les familles défaites

Célèbre dans une ambiance commerciale

La nativité et le temps hivernal

Sans forceps et ni péridurale


Tombe la neige

Mais qui bon sang de Bon Dieu porte la responsabilité de ce désastre subi par des milliers d’automobilistes restés bloqués sur l’asphalte enneigée en région parisienne ? Météo France, le ministre du temps qu’il devrait faire, les laborieuses saleuses déneigeuses de la DDE, Nathalie Rihouet ? Que nenni !  L’hiver, le voilà le coupable, l’omnipotent, celui qui fomente pour demain de nouvelles catastrophes, celui qui exhibe sa démesure, son abondance sans retenue et sans pudeur. Une fois de plus quand un silence accablant crève l’écran du vacarme médiatique, le grand absent de la conférence sur le climat, le saisonnier de l’opposition gouvernementale, l’ennemi des travailleurs, détricote l’harmonieuse organisation de notre nation.…

Copyright "L'hiver arrive" Pur Rien


Jusqu’où s’arrêteront-ils

Une multitude de Nanoparticules

Se congratulent

S’oxydent de titane et d’argent,

Applaudissent joyeusement à la révolution atomique

De la physique quantique.

Du fond de leurs ateliers d’astucieux nanobricoleurs

Fabriquent des nanotubes planétaires

Minuscules particules manufacturées

Bactériostatiques

Cosmétiques

Thérapeutiques.

Elles ne sont que nanobabioles pour certains

Ou d’epsilonesques poussières dévastatrices

Apatrides et biocides pour d’autres.

Quand équipés d’ingénieux fullerènes,

Qui combinent en nous le minéral et l’organique,

L’invisible et le complexe,

Que croit la connaissance

S’éloigne encore et toujours le mystère de la création.


L’hiver ne serait-il pas vert ?

Au rendez-vous de Cancun des Nations-Unies sur le réchauffement climatique, aucun pays, aucun responsable politique, aucune ONG pour relever l’inacceptable, pour dénoncer face à cette tribune mondiale ce nouveau scandale, et comment ne pas condamner  le silence complice une fois de plus des médias, non ! Nous ne tairons pas les ténébreuses et obscènes manipulations de nos dirigeants pour obtenir l’organisation de ces rencontres dans une douce station balnéaire à la température moyenne au mois de décembre de 24° et exclure l’hiver seul opposant actif  au réchauffement climatique, mais écoutons le point de vue de Lomalenver, vert.