L’arpège de dissuasion : un accord de paix



Le 1er décembre 1948 José Figueres Ferrer, alias Don Pepe, dissout l’armée Costaricaine et en profite pour nationaliser les banques.

Plutôt cool Don Pepe !

Alors pourquoi ne pas remiser nos chars, nos missiles et autres Famas, aménager les casernes en logements sociaux et les terrains militaires en jardins ouvriers,  offrir notre flotte et nos sous marins à la fondation Cousteau ?

Franchement, qui oserait attaquer un pays de la communauté Européenne, je vous le demande ?

Après tout, nous pourrions conserver les formations musicales militaires, dont la tonitruante  fanfare du 1er RPH, la cosmopolite « Musique de la Légion Étrangère » et la redoutable fanfare de l’école d’artillerie, et finalement  regrouper la fête du 14 juillet et la techno parade programmée en septembre, le 14 août pour une Militaro-techno Parade accompagnée d’un barbecue géant.

Publicités

À propos de lomalenver

Mon sujet est sans objet, non mais ! Voir tous les articles par lomalenver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :